samedi 17 mars 2012

René Guénon - Recueil posthume papier - Symboles de la Science sacrée (errata)

Désormais regroupé dans de nouveaux recueils posthumes.



Errata (non exhaustif)

Les morceaux qui manquaient sont surlignés en vert, ceux qui étaient en trop en rouge.


et pensera-t-on que nous exagérons en disant qu’elle contribue à préparer la voie à la constitution d’une véritable « contre-tradition »
Tradition et « inconscient »

président de la Société d’Histoire naturelle et d’Anthropologie dude Loir-et-Cher
[...]
note 10 : la limite ne peut jamais être atteinte
La triple enceinte druidique

Dans unle livre sur les castes dont nous avons rendu compte récemment, M. A. M. Hocart signale le fait que « dans l’organisation de la cité
[...]
nous retrouvonsretrouverons d’ailleurs cette disposition dans les considérations qui vont suivre.
[...]
suivant le sens étymologique de ce mot, une division ternaire ;: chacune des trois « tribus » comprenait quatre « curies »
Le Zodiaque et les points cardinaux

Exemple de passage bizarre et mal tourné (et même incorrect? est ce que "dans des anciens documents" est au moins français?), modifié gratuitement par le compilateur :
Pour revenir sur certaines considérations qui se rapportent à la figure de la « pierre cubique à pointe » à laquelle nous venons de faire allusion, nous dirons tout d’abord que cette figure, dans des anciens documents, À la fin de nos remarques sur la Tétraktys, nous avons fait allusion à la figure de la « pierre cubique à pointe », en nous réservant de revenir sur certaines considérations qui s’y rapportent : cette figure, dans les anciens documents, est complétée, d’une façon assez inattendue, par l’adjonction d’une hache qui semble posée en équilibre sur le sommet même de la pyramide.
Un hiéroglyphe du Pôle

Nous ne devons pas oublier de mentionner incidemment que, en réponse à la question Who doth that G denote ? (who et non plus what comme précédemment quand il était question de la Géométrie), ce catéchisme contient encore la phrase suivante : The Grand Architect and contriver of the Universe, or He that was taken up to the top of the Pinnacle of the Holy Temple ;
La lettre G et le swastika

pour signaler tous ses liens avec un grand nombre de figurations analogues qui se rencontrent dans d’autres traditions, il faudrait tout un volume, que nous écrirons peut-être quelque jour.
[...]
note 8 : ce serait le pouvoir principalprincipiel, unique et total, dont procèdent les deux aspects désignés par les deux autres emblèmes.
[...]
note 14 : Nous donnons l’explication de ce passage de Dante dans notre dernier ouvrage : Autorité spirituelle et Pouvoir temporel.
[...]
note 18 : les deux voies sont, sous ce rapport, désignées respectivement comme via arctaardua et via lata, « voie étroite », et « voie large »
Quelques aspects du symbolisme de Janus

Au cours de nos différentes études, nous avons eu souvent l’occasionNous avons eu souvent l’occasion, au cours de nos différentes études, de faire allusion au symbolisme du cycle annuel
[...]
note 2 : Ce point estsera plus amplement expliqué dans Les États multiples de l’êtreun ouvrage en préparation sur les états multiples de l’être.
[...]
note 7 : et dont la plupart des commentairescommentateurs modernes ont le tort de méconnaître la valeur symbolique pourtant évidente. Nous avons développé les considérations concernant cette forme sphérique dans notre récent ouvrage sur Le Symbolisme de la Croix.
[...]
Il est à remarquer, d’autre part, que sala forme est aussi le schéma de la conque (shankha)
[...]
comme nous l’avons déjà indiqué ici-même dans notre précédente étude sur la « science des lettres »

L’hiéroglyphe du Cancer

Dans la chronique que notre confrère Argos a consacré récemment (n° de juillet) à un curieux livre anglais sur les « derniers temps », The Antichrist (Personal. Future) de E. H. Moggridge, il est un point qui a particulièrement retenu notre attention et sur lequel nous voudrions apporter quelques éclaircissements complémentaires
[...]
À vrai dire, l’assimilation établie entre l’un et l’autre par l’auteurE. H. Moggridge appelle bien des réserves
[...]
note 8 : On pourra, sur ce point, se reporter à l’étudel’article que nous avons consacréeconsacré ici autrefois aux « pierres de foudre ».

Sheth

note 6 : avec tout le pouvoir qu’ils comportent, quitte à le mettre à mort lorsque la fête était terminée
[...]
note 9 : Ceci est en rapport avec la question de l’« encadrement » symbolique, sur laquelle nous nous proposons de revenir dans un prochain article.
[...]
note 11 : Voir, dans les
nos de juin 1939 et de janvier 1940, L’Esprit est-il dans le corps ou le corps dans l’esprit ?
Sur la signification des fêtes « carnavalesques »

Dans unson article du numéro spécial du Voile d’Isis consacré au Tarot, M. Auriger
[...]
Ceci nous amène tout naturellement à rappeler un point qui a été déjà traité ici-même

Les pierres de foudre

mais dont l’étude spéciale nous écarterait trop de notre sujet (1) ; nous remarquerons seulement que, tandis que la pointe médiane est la terminaison de l’axe même, les deux pointes latérales peuvent être rapportées encore aux deux courants de droite et de gauche dont nous avons parlé, et que, pour cette raison même, une semblable triplicité se retrouve ailleurs dans le symbolisme « axial », par exemple dans certaines figurations de l’« Arbre du Monde » (1).
---
1 - Dans ce cas, la double triplicité des branches et des racines rappelle même encore plus exactement celle des deux extrémités du vajra. – On sait d’autre part que, comme attribut de ShivaShiva, le trishûla est souvent rapporté au « triple temps » (trikâla), c’est-à-dire aux trois modalités du temps comme passé, présent et futur ; il y aurait ici encore des rapprochements à faire avec ce qu’on trouve à cet égard dans d’autres traditions, par exemple avec certains aspects du symbolisme de Janus.
Les armes symboliques

Ce nom correspond par là, en hébreu, au nom divin Shaddaï, qui doitest dit être plus particulièrement le nom du Dieu d’Abraham
Le symbolisme des cornes

mais l’autre est une « naissance hors du cosmos », et à cette « sortie dedu cosmos », suivant l’expression d’Hermès
La Caverne et l’Œuf du Monde

et le signe du Capricorne, correspondant au solstice d’hiver, est la « porte des dieux », qui donne accès au dêva-yâna(1)
----
1 - Pour de plus amples développements sur tout ceci, voir Les portes solsticiales, dans le n° de mai 1938.
[...]
par suite, le nom JahananJohanan peut signifier « miséricorde de Dieu »
[...]
note 6 : c’est-à-dire saint Jean l’Évangéliste – Voir aussi Le symbolisme solsticial de Janus, dans le n° de juillet 1938.
[...]
Cet aspect dedes deux colonnes se voit surtout nettement

A propos des deux saints Jean

Nous revenons sur la question duavons étudié autrefois le symbolisme, commun à la plupart des traditions, des édifices constitués par une base à section carrée, surmontée d’un dôme ou d’une coupole plus ou moins rigoureusement hémisphérique(1). LesOn sait que les formes carrées ou cubiques se rapportantrapportent à la terreTerre et les formes circulaires ou sphériques au cielCiel, d’où résulte immédiatement la signification de ces deux parties en résulte immédiatement
----
1 - Voir Le symbolisme du dôme, dans le n° d’octobre 1938 ; Le dôme et la roue, dans le n° de novembre 1938.
[...]
Il est un point sur lequel nous n’avons pas eu l’occasion d’insister précédemment alors

L’octogone

En parlant duAu cours de notre étude sur le symbolisme de la « pierre angulaire » (1)
(1) Voir
nos d’avril et mai 1940.
[...]
note 2 : A. E. Waite, dans son ouvrage sur The Holy Grail, donne les variantes lapis exilis et lapis exillixexilix
[...]
note 10 : Le breuvage donné par cette pierre doit être rapproché ici de la nourriture
[...]
note 19 : Voir Le symbolisme du dôme, dans le n° d’octobre 1938
« Lapsit exillis »

AuxAyant eu à revenir, au sujet du lapsit exillis, sur quelques-unes des considérations que nous avonsavions exposées dans notre étude sur la « pierre angulaire », nous pensons qu’il ne sera pas inutile d’ajouter encore à celle-ci quelques précisions complémentaires sur un autre point particulier : il s’agit des indications que nous avons données sur le mot arabe rukn, « angle », et sur ses différentes significations (1).
(1) Voir n° d’avril 1940.
[...]
doit être mise en correspondance directe avec la « pierre fondamentale » du centre, dont nous avons parlé précédemmentdans notre dernier article

El-Arkân

Dans un de nos récents ouvrages
[...]
note 6 : sont les formes du souffle (prâna-rûpa) de Prajâpati. – Cf. ce que nous avons ditdisons d’autre part au sujet des anges dans Monothéisme et Angélologie. Il : il est bien entendu que
[...]
note 10 : Voir Janua Cœli, dans le n° de janvier-février 1946.
« Rassembler ce qui est épars »

Il est assurément très possible que certains « dualistes » aient eux-mêmes détourné ce symbolisme de son véritable sens pour l’interpréter conformément à leurs propres doctrines, comme ils ont pu altérer pour la même raison les symboles exprimant une unité et une immutabilité inconcevables pour eux (1) ;
---
1 – Voir n° d’octobre-novembre 1945, p. 54, à propos du symbolisme d’un plat cathare.
Le blanc et le noir

Nous avons lu récemment, dans un article où il était question des autels
[...]
en quoi la maçonnerieMaçonnerie peut-elle, plus que l’Église, être rendue responsable d’un état de fait qui n’est dû qu’aux conditions mêmesmême du monde moderne
[...]
Or, pour les tailleurs de pierre et pour sesles constructeurs qui employaient les produits de leur travail, la pierre brute pouvait-elle représenter autre chose que la « matière première » indifférenciée, ou le « chaos » avec toutes lesses correspondances tant microcosmiques que macrocosmiques

Pierre brute et pierre taillée

Dans sonune importante étude Swayamâtrinnâ : Janua Cœlique nous mentionnons d’autre part (1)
(1) DansSwayamâtrinnâ : Janua Cœli, dans Zalmoxis, Tome II (1939).
[...]
note 2 : ces trois globes représentent également trois mondes, qui sont âlam el-mulk, âlam el-
mulkûtmalakût et âlam el-jabbarût
[...]
note 3 : Voir La porte étroite, n° de décembre 1938.
[...]
note 5 : Voir Le symbolisme de l’échelle, n° de mai 1939.
[...]
note 8 : Voir Les portes solsticiales, n° de mai 1938, et Le symbolisme du Zodiaque chez les Pythagoriciens, n° de juin 1938.
[...]
note 10 : Voir Le « trou de l’aiguille », n° de janvier 1940.
[...]
note 11 : Nous reviendrons plus particulièrement sur ce point dans un prochain article.
[...]
note 12 : (voir Le dôme et la roue, n° de novembre 1938)
[...]
nous avons dit en effet en d’autres occasions, à propos de l’aspect lunaire du symbolisme de Janus (ou plus exactement de Janus-Jana, identifié à LunasLunus-Luna)

Janua-Coeli

Au cours de l’étude dont nous venons de parleravons déjà parlé (1), M. A. K. Coomaraswamy examine
[...]
Ainsi, M. K.H. Marchal a remarqué que
[...]
note 4 : dans le Journal of the Indian Society of Oriental Art (1948), 1918.
[...]
note 8 : Voir notre étude sur Les deux nuits, dans les nos d’avril et mai 1939.
[...]
note 9 : La lumière et la pluie sont deux symboles des influences célestes ; nous reviendronsnous proposons de revenir sur cette équivalence en une autre occasion.
[...]
note 14 : Voir La porte étroite, dans le n° de décembre 1938.
[...]
note 15 : Voir Le « trou de l’aiguille », dans le n° de janvier 1940.
[...]
note 16 : Voir Le passage des eaux, dans le n° de février 1940.
[...]
note 17 : Voir Quelques aspects du symbolisme du poisson, dans le n° de février 1936.
[...]
note 18 : que nous avons eu l’occasion de signaler autrefois à propos des « Fidèles d’Amour ». Cette même dualité est aussi, en un certain sens, celle des « deux hémisphères », à laquelle se réfère notamment le symbolisme des Dioscures (voir La double spirale, dans le n° de mars 1938).

Kâla-Mukha

Nous venons de faireavons fait allusion, dans notre précédent article, à un certain rapport existant entre la lumière et la pluie
[...]
et entièrement indépendant de toute application « magique », des rites très répandus qui ont pour but apparent de « faire la pluie »
[...]
cette figuration se trouve sur une tablette assyrienne du British Museum, datant du
IerIXe siècle avant l’ère chrétienne
[...]
note 7 : Cette tablette est reproduite dans The Babylonian Legends of the Creation and the Fight between Bel and the Dragon as told by AssurianAssyrian Tablets from Nineveh

La lumière et la pluie

l’axe ne peut véritablement être atteint qu’en un seul point, et que, par suite, ce n’est qu’en sortant de ces limites qu’on peut envisager sur l’axe un haut et un bas, ou une direction ascendante et une direction descendante.
[...]
à un autre niveau que celui où se situe le simple passage d’un monde à un autre (14), ; et, comme ce parcours peut être poursuivi indéfiniment
[...]
note 14 : et le passage par le point où les extrémités de la chaîne se rejoignent est un mahâ-pralaya
[...]
note 16 : On pourra se reporter ici à ce que nous avons dit dans notre précédent article au sujet de la jonction des extrêmes.
[...]
note 18 : On se souviendra ici de ce que nous avons dit précédemmentdans d’autres études sur plusieurs symboles apparentés
[...]
à la conception symbolique de l’axe comme « rayons solairesrayon solaire », illuminant les mondes par là même qu’il les pénètre
[...]
note 23 : Les 99 grains sont de plus partagés en trois séries de 33 ; on retrouve donc ici les multiples de 11 dont nous avons déjà signalé l’importance symbolique en d’autres occasions.
[...]
il n’y a plus place pour aucun des noms qui expriment « distinctementdistinctivement » la multiplicité des attributs ; il n’y a même plus Allahumma (nom équivalantéquivalent à l’hébreu Elohim)

La chaîne des mondes

C’est d’ailleurs ce que montrent très nettement les noms mêmesmême des anges
[...]
et ceci demande encore à être expliqué d’une façon un peu plus précise
[...]
une « distinction sans séparation » (bhêdâbhêdâbhêdâbhêda dans la terminologie hindoue)
[...]
d’une façon générale, jouer un rôle d’« intermédiaireintermédiaires » pour ceux qui sont situés à un niveau inférieur
[...]
note 2 : Voir notamment L’Arbre du Monde, dans le n° de février 1939.
[...]
note 14 : dans la mesure et sous le point de vue où les attributs eux-mêmes peuvent être envisagés « distinctementdistinctivement »
Les « racines des plantes » 

Il faut se représenter le pont comme constitué primitivement par des ligneslianes, qui en sont le modèle naturel le plus orthodoxeordinaire, ou par une corde fixée de la même façon que celles-ci, par exemple à des arbres croissant sur les deux rives, qui paraissent ainsi effectivement « attachées » l’une à l’autre par cette corde. où il est décrit, soit comme la remontée d’undu courant vers sa source, soit au contraire comme sa descente vers la mer
Le symbolisme du pont

Maintenant, il y a encore autre chose qui n’est pas moins important : c’est qu’un « cadre » a parmi ses fonctions, et peut-être même unepour fonction principale
La chaine d’union

Un autre exemple remarquable, au point de vue du symbolisme des « encadrements », nous est fourni par certains caractères chinois, se rapportant primitivement à des rites de fixation ou de stabilisation (1) qui « consistaient à tracer des cercles concentriques ou une spirale autour des objets ; le caractère hêng, désignant un tel rite, était, dans l’ancienne écriture, formé d’une spirale ou de deux cercles concentriques entre deux lignes droites. Dans tout l’ancien monde, les nouvelles fondations, qu’il s’agît de camps, de cités ou de villages, étaient “stabilisées” en traçant des spirales ou des cercles autour d’elles » (2), et nous ajouterons qu’on peut encore voir là l’identité réelle des « encadrements » avec les labyrinthes. Au sujet du caractère chich, que les commentateurs récents rendent simplement par « grand », l’auteur que nous venons de citer dit qu’il « dénote la magie qui assure l’intégrité des espaces en les “encadrant” de signes protecteurs ; tel est le but des dessins de bordures dans les anciennes œuvres d’art. Un chich fu est une bénédiction qui a été directement ou symboliquement “encadrée” de cette façon ; un fléau peut aussi être “encadré” pour l’empêcher de se répandre ».
---
1 - Ces rites correspondent évidemment à un cas particulier de ce qui est désigné dans le langage hermétique comme la « coagulation » (Voir La Grande Triade, ch. VI). 

2 - A. Waley, The Book of Changes, dans le Bulletin of the Museum of Far Eastern Antiquities, n° 5, Stockholm, 1934.
Encadrements et labyrinthes

mais il n’est pas moins fréquent chez les tailleurs de pierres
[...]
rien ne prouve qu’il ne doive pas être attribué à un tailleur de pierres plutôt qu’au propriétaire lui-même
[...]
Quant à la signification symbolique du « quatre de chiffre »
[...]
Sans reproduire en détail ce que nous avons déjà expliqué dans un autre article(1), nous rappellerons qu’on distingue le chrismeChrisme simple et le chrismeChrisme dit « constantinien »
----
1 - Les symboles de l’analogie, dans le n° de janvier 1939.
[...]
note 9 : comme l’a signalé A.-K. Coomaraswamy

Le quatre de chiffre

En parlant, à propos de « la lumière et la pluie »dans notre dernier article, des représentations
[...]
ce qui se réfère plus spécialement au rôle « vital » du principe centrecentral de l’être
[...]
dont nous venons de parler, établir, dans lesdes limites légitimes, un certain rapport du cœur avec l’affectivité

Le Cœur rayonnant et le Cœur enflammé

À propos duNous avons déjà eu précédemment l’occasion de signaler le symbolisme de la lettre hébraïque iod figurée à l’intérieur du cœur(1), nous avons signalé que, : dans le cœur rayonnant du marbre astronomique de Saint-Denis d’Orques, la blessure a la forme d’un iod, et cette ressemblance est trop frappante et trop significative pour n’être pas intentionnelle
----
1 - Cf. L’Œil qui voit tout
, dans le n° d’avril-mai 1948.
[...]

et ceci encore n’est pas sans se rattacher à ce qui précède
[...]
note 36 : La pirepure potentialité, c’est l’indifférenciation absolue de la « matière première » au sens aristotélicien
[...]
il est, comme l’enseignent lesl’enseignement des doctrines extrême-orientales, la direction selon laquelle s’exerce l’« Activité du Ciel »
[...]
et qui ne peut s’accomplir que si tous les êtres font concerterconcorder leurs aspirations suivant une direction unique

Le grain de sénevé

AyantNous avons fait allusion précédemment à ce que la doctrine hindoue appelle symboliquement « l’Éther dans le cœur », et nous avons indiqué que ce qui est ainsi désigné est en réalité le Principe divin qui réside
[...]
par différenciation des qualités complémentaires (devenant opposées en apparence dans leur manifestation extérieure) et par rupture de l’équilibre primordial où elles étaient contenues à l’état « indistingué »
[...]
note 10 : a été placée par LeibnizLeibnitz en tête de son traité De Arte combinatoria
[...]
c’est l’« âme vivante » (jîvâtmâ), contenant en principe toutes les possibilités qui se développentdévelopperont au cours de l’existence individuelle
[...]
constituant ce qu’on peut appeler proprement l’ordre psychique (au sens originaloriginel du mot grec psyché)
[...]
note 13 « In quel punto dicedico veracementaveracemente che lelo spirito della vita, lelo quale dimora nella segretissima camera del cuore… » (Vita Nuova, 2).

L’éther dans le cœur



Dans l'ensemble du recueil, il avait apparemment été décidé par le compilateur d'enlever systématiquement les majuscules à certains mots comme :
Druidisme, Druides, Papauté, Maçonnerie, Maçon, Maîtres maçons, Christianisme, Chrétiens, Chrisme, Caïnites, Livre de Job, Tabernacle, la Lumière (Aor), Kosmos, Taoïsme, Kshêtra, l’Universel, le Soleil, la Lune, Nord, Sud, Midi, Est, Ouest, l’Antéchrist, la Terre, le Ciel, Septentrion, Carnaval, fête de l’Âne, fête des Fous, Saturnales, Sabbat, l’Atmosphère, Ismudh-dhât, l’Amour, l’Intelligence, la Connaissance, l’Arche d’Alliance, l’« Homme Universel »,

et d'en rajouter parfois à d'autres comme montagne, Jannatudh-dhât, œil du cœur.

Autre modification : le M. devant des personnes décédées à la date d'édition du recueil comme M. Coomaraswamy, ou M. .L. Charbonneau-Lassay avaient été enlevées, mais nous pensons qu'il n'y a pas à y toucher, ce genre de détail dépendant du contexte d'écriture de l'article, date à laquelle ces personnes étaient bien vivantes, que partir dans une pareille logique de gommage des circonstances ne peut faire que du mal, et que de manière générale tout cela jure vraiment avec la fidélité élémentaire que l'on attend naturellement d'un compilateur.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire